De l'autre côté du Logrus

Ambre :: Nouvelles :: MJ

Aller en bas

De l'autre côté du Logrus

Message  Maitre de Jeu le Mar 9 Fév - 17:16

Je vais mourir... Ils se sont trompés sur moi... Ce n'est pas sain... C'est ce sang Ambrien dans mes veines qu'IL cherche à chasser.

Mon corps subit une enième transformation tentant de s'adapter au terrain, à la pluie acide qui tombe du plafond et qui coule dans la rivière d'or fondu à mes pieds. Il faut que je trouve une solution à ma position. J'avise un espace dans la roche et m'y glisse tel le serpent que je deviens. Rampant dans le noir complet, sans attendre que mes yeux ne s'y adaptent, je regrette Cryso, l'Ombre où j'ai passé la majeure partie de ma vie. Au moins, là-bas, je vivais heureux. Certes, il n'y avait pas d'action me permettant de parcourir les verts paysages la lance familialle à la main, tel un chevalier défendant la veuve et l'opprimé, mais ma vie n'était pas mise en balance comme maintenant.

Une issue, un autre couloir, plus petit que celui que je viens de quitter. Je prends une forme de nain bossu, cela l'énerve, je le sens. Un bruit, un objet qui roule. Je me plaque au plafond, répartissant le gros de ma masse dans les coins du mur. La boule noire parcourue d'éclairs passe sous mon corps. IL m'a encore raté. Je profite de l'occasion pour sauter au sol et me mettre à courir dans ce couloir qui monte vers le bas. J'arrive à la cinquième porte, plus que deux et j'en aurai fini, si j'y parviens.

A nouveau, je subis une décharge dans mon être lorsque je passe l'obstacle, rendant mon corps plus faible et me faisant perdre un peu plus l'esprit. Cet esprit qui vagabonde dans mes rêves ou mon passé, je ne sais plus. Ce mage au cheveux roux, voyageur égaré, que j'ai gardé en invité durant plusieurs semaines. Ses tours de passe-passe et son enseignement. Sa trahison surtout et la compréhension d'avoir été roulé par un voleur. Père... Tu ne m'as laissé que peu de chose en héritage et je n'ai pas été digne de le défendre du premier malandrin venu. Il m'a prit la Lance Fleurie et s'est évanouï avec. Comment ais-je pu être aussi stupide ? Suis-je digne de posséder ce pouvoir ? Digne de toi ?

La voix mielleuse et sifflante qui s'insinue dans mon esprit veut que j'abandonne, que je me couche et me repose, que je fasse demi-tour, que je fuie avant que la folie me gagne. IL me croit faible, mais mon corps et mon esprit sont forts et au lieu de me décourager, IL me stimule. Ne sachant plus où est ma jambe, dans ce fouillis organique décidé instinctivement par mon corps lorsque je lui lâche la bride, je mets du temps à me relever.

"J'arrive !" hurlais-je à son intention alors que je me remets en route, choisissant une des trois voies qui se donnent à moi. Qu'importe mon choix, ce sera le mauvais, car il n'y a rien de bon ici, même pas l'espoir. Un saut dans le vide, une action d'équilibriste, l'encaissement d'un coup au torse, qu'importe ses pièges, je progresse. Comment les autres font-ils pour passer cette épreuve ? On m'a bien expliqué que nombre de ceux qui s'engagent dans ce truc n'en reviennent pas vivants. Comment ais-je pu croire qu'ils exagéraient ?

A nouveau mon moral tombe en berne, mais c'est bien ce qu'IL veut, je le sais. Nous appitoyer sur nous pour sentir sa toute puissance. J'en ai vu qui ont été transformés suite à leur victoire, des loups transformés en agneaux, soumis à sa force, hypnotsés par son dodelinement mental. Mais je ne suis pas comme eux, je suis plus que cela.

"C'est tout ce que tu sais faire ? J'ai connu pire !"
marmonais-je, plié en deux sous le coup de butoir de ces flagellants herbeux. C'est vrai que j'ai vu des horizons encore plus bouchés, comme lorsque qu'après avoir suivi le guerrier en armure, je me suis retrouvé piégé en Ombre. Il était venu me poser des questions sur la Lance, il connaissait le mage, c'est certain. Il ne m'a pas reconnu, mais comment aurait-il pu en être autrement ? Moi au moins, j'avais son dessin et puis le temps a tellement passé pour l'un de nous.

Je n'ai pas compris que je changeais d'Ombre alors que je le poursuivais, désireux de l'interroger, lui, mon Roi de coeur. Mais je l'ai perdu et il n'y avait plus de chemin du retour. Juste un pays maudit, où la corruption noire était à l'oeuvre. Un endroit qui cherchait un chevalier. Quelqu'un comme moi, de vaillant, apte à résister aux appels mentaux qui attiraient chaque nuit plus de personnes dans son château sombre. Quelqu'un qui pourrait les sauver, courageux, bon, qui aime les filles et le vin, assez con pour se jeter tête baissée vers la mort. J'ai investi la place forte, éliminé nombre de gardes corrompus et progressé vers la Porte Noire. Mais la résistance était trop nombreuse et j'ai préféré me téléporter au loin plutôt que de subir le Flux Sombre.

Mais la fuite n'était pas une option et ceux qui n'étaient jamais sorti de leur château firent montre de leur pouvoir, rasant les villages alentour et me traquant sans relâche. Dans ma grotte, j'était prêt à mourir, regardant une dernière fois mon père sur sa carte, comme si je le priais de me pardonner. Un sentiment étrange me toucha, alors que je m'apprêtait à ranger les Rois, sa voix me vint en premier. Puis son image, comme un mirage. Il me rejoigna, conscient d'avoir fait une erreur et avec lui, le plateau de la balance a changé de côté. Nous avons éliminé les chasseurs, rejoints la Porte Noire, éliminé son gardien et refermé le flot de corruption. Il avait déjà vécu cela, sa main absente en étant la preuve, mais d'autres preuves existaient.

Revenant dans mon épreuve personnelle, je me relève, tranche dans les plantes qui se moquent de moi, regrettant moins ma Lance quant il s'agit de frapper en taille. Je progresse, encore et toujours, rejoins la sixième porte et m'effondre sous la douleur du feu primal qui s'abat sur moi. Le feu de la Puissance, celui qui purifie. IL veut me faire mourir pour me sauver ? Mon corps est rougeoyant, une chitine en plaque de feu ne me fait plus sentir la douleur. Comment mon corps peut-il réagir si vite ? Reçoit-il des présages que mon esprit, luttant contre son influence destructrice, déstabilisatrice, ne peut percevoir ?

Je suis a bout, j'ai besoin de me reposer. Un instant, pas plus, promis.

Je revis ces moments partagés avec Bénédict, quand il a appris ma filiation et indiqué le nom des autres rois. Osric, Finndo et Oberon, mon grand-père, le seul encore en vie malgré des millénaires. Je comprends mieux mon éternelle jeunesse. Si je n'ai que près d'une centaine d'années, cela m'en laisse encore du temps de vie, d'apprentissage, pour me montrer digne de mon père, de ses capacités de combat. Il me parle de la Lance, des actions mauvaises que mon oncle Brand a perpétrées avec après qu'il m'ait volé. Je le ramène à moi de part ma volonté, car elle m'appartient, au moins en partie, cadeau d'un grand-père à son fils.

Il ne peut pas vraiment me parler de ma filliation maternelle, ne l'ayant pas tellement connue. Pourtant, moins d'un mois plus tard, j'ai rejoins les Cours du Chaos et entamé mon apprentissage de ma part chaotique. "Ton corps change, ce n'est pas sale, laisse-toi aller." me répétait Lord Kir, mon maître en métamorphose. Mais c'était dur, pénible, étouffant...

Etouffant ??? J'ouvre les yeux alors que le Boa constrictor m'entoure de ses anneaux, cherchant à profiter de ma faiblesse. IL sourit, je le sens, la langue bifide du serpent s'insinuant dans mon oreille, voulant y glisser quelques mots et persiffler en savourant sa victoire. Ma force n'y fait rien, je l'ai laissé aller trop loin, je n'en sortirai pas. Pas ainsi en tout cas. Profitant de l'air restant encore dans mon torse compressé, je libère les dernières clés de mon sortilège, porte de sortie ultime face à des pièges tels que celui-ci. Mon corps devient subitement intangible, les anneaux du serpent se serrant sur le vide. Je m'extirpe sans peine de son piège, glissant dans les vides, et respire à nouveau à plein poumon. Je ne subis plus la pression et pourtant j'halète, mon corps trop peu physique perd beaucoup de l'air que je lui insuffle. Qu'importe, je m'élance vers la dernière étape, profitant que je peux éviter la majeure partie des pièges qu'il me tendra.

Je cours au ralenti, ma tangibilité faible me fait perdre de la puissance. Doucement, je reprends de la vitesse et de l'oxygène, mon sort se délite sous l'effet des modifications continues de mon environnement. Le froid m'engourdit soudainement, me donnant l'impression de geler sur place, mes mouvements se font plus lents, comme si je marchais dans de la gelée. Mais je la vois, cette sortie de l'enfer. Il me faut tenir, avancer jusque là. Sa dernière folie est de voir un objectif que l'on ne peut atteindre. IL doit jouir de voir ses proies abandonner aussi près de la fin. Mais je ne suis pas une proie ! J'ai plus d'énergie que la plupart des chaosiens, plus d'endurance. Mon corps effectue un dernier changement, pour que le froid soit un allié et je glisse jusqu'à la sortie, où je subis une dernière morsure, pour me marquer du signe du Logrus.

Vomi par la forme mouvante, je souris. Je l'ai fait, comme d'autres avant moi. Le sang d'Ambre peut passer le Logrus, il n'est pas réduit à néant. Suhuy et Kir sont là, ils m'aident à me remettre debout. Bénédict n'est pas là, je le déplore. Etait-ce un manque de foi en moi ? J'essaie de reprendre ma forme humaine, comme un dernier pied de nez au serpent, mais je n'en ai plus la force. J'aurais tant aimé sortir d'ici l'air frais, mes longs cheveux noirs sur mes épaules, du haut de mon mètre 78 pour marcher tête droite face à l'adversité. Là, je suis traîné vers les passes de mon maître es métamorphose dans ma forme chaosienne, celle d'un guerrier Vishani, les piques bleues amovibles ne pulsant même plus de leur aura sombre. Je suis vidé, j'ai besoin de repos, avant d'apprendre à utiliser mon nouveau pouvoir.

Je devrai fare vite, car Bénédict veut me conduire à Ambre. Pas maintenant, plus tard, j'ai besoin de repos. Alors que mes yeux se ferment, m'empêchant de fêter ma victoire, une seule pensée m'envahit. Je vais vivre...
avatar
Maitre de Jeu
Admin
Admin

Messages : 8271
Date d'inscription : 18/07/2008

Feuille de personnage
Nombre de Points:
10000000000/10000000000  (10000000000/10000000000)

Voir le profil de l'utilisateur http://ambre-belgique.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

Ambre :: Nouvelles :: MJ

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum